Vous recherchez un logement, découvrez nos annonces

Prépa Sage-Femme

Déroulement des études

Les études

Les études de sage-femme dure 4 ans cumulant enseignements théoriques, travaux pratiques et stages obligatoires. Les stages sont très importants, il ne faut pas hésiter à poser des questions car plus vous chercherez, plus vous apprendrez !

Depuis la réforme, il y un stage de 15 jours en maternité durant l’été.

Durant la 2ème et 3ème année : physiologie de la grossesse (2/3 de cours, 1/3 de stage) puis lors de la 4ème et 5ème année : pathologie de la grossesse (1/3 de cours, 2/3 de stage).

Depuis 2 ans, l’école fonctionne elle aussi selon un système de partiels, il ne faut donc pas attendre le dernier moment pour tout apprendre…

Exercer

La sage-femme exerçant une profession médicale, assure, en toute autonomie, la surveillance de la grossesse normale, du travail et de l’accouchement, ainsi que les soins à la mère et à l’enfant après l’accouchement.

Elle pratique les examens cliniques et para cliniques. Elle prescrit les examens et thérapeutiques nécessaires au bon déroulement de la grossesse, de l’accouchement et des suites de couches.
En cas de pathologie, elle exerce le cas échéant en collaboration avec le médecin.

La sage-femme assure aussi la surveillance prénatale, la préparation à l’accouchement et le suivi à domicile des femmes et des nouveaux nés en cas de sortie précoce de la maternité jusqu’au septième jour qui suit l’accouchement.

Le métier de sage-femme c’est également un rôle de conseil auprès des couples et participe au suivi des différents modes de contraception.

Coefficients

  • UE 1 : Chimie, Biochimie (10)
  • UE 2-1 : Biologie Cellulaire, Histologie, Embryologie (10)
  • UE 3-1 : Biophysique (6)
  • UE 6 : Biostatistiques (4)
  • UE 3-2 : Physiologie (4)
  • UE 5 : Anatomie (4)
  • UE 6 : ICDM (4)
  • UE 7 : Santé – Société – Humanité (8)
  • UE 8 : Maïeutique (20) : Anatomie petit bassin, UFP, HARS, Analyse du génome

Le métier de sage-femme

Les sages-femmes peuvent exercer :

  • en tant que salarié dans des établissements de soins publics ou privés (80 % actuellement d’entre elles, dont la majorité à l’hôpital).
  • sous statut libéral où elles sont rémunérées à l’acte : 12 % d’entre elles ont choisi ce mode d’exercice en cabinet individuel ou de groupe.
  • dans les services de Protection Maternelle et Infantile (3 %)

La profession de sage-femme est exercée à concurrence de 2 % d’hommes (sur un effectif total de 20 000 personnes).

Celle filière amorce une pénurie des vocations, aggravée par le recul du nombre de gynécologues.
Les maïeuticiennes peuvent devenir cadre de santé après quelques années d’exercice.

Contactez-nous par téléphone
Rennes : 02 99 30 47 37